La Ferme du bout du Monde, au cœur des Cornouailles


Petit coup de cœur littéraire à partager avec vous en ce mois de juillet. Le genre qui vous transporte et pour lequel vous verserez certainement quelques larmes… Je vous propose de voyager au cœur des Cornouailles, à la rencontre d’une famille et ses secrets.

 

Résumé
Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.
1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.
Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

 

 

La première chose qui attire l’attention lorsqu’on prend ce livre en main, c’est sa sublime couverture. Une couverture douce, légère et qui invite au voyage. J’aime beaucoup les histoires comme celle-ci, où les descriptions nous immergent dans un paysage calme et somptueux, où les falaises et leur vue sur l’Atlantique sont présentées avec délicatesse. Un bel hommage à la nature et à cette région.

En commençant à lire les premières pages de ce livre, je ne pensais pas à autant l’apprécier. L’auteur a choisi de raconter deux histoires parallèles, en passant d’une époque à une autre. Style qui généralement ne me plait pas forcément… Mais Sarah Vaughan a su parfaitement jongler entre les deux époques, sans nous perdre en cours de route.

Vous l’aurez compris, le récit jongle entre deux époques où plusieurs destins féminins se croisent.
D’un côté, nous découvrons Maggie, encore jeune adolescente durant la seconde guerre mondiale et qui vécut un drame durant cette période. Un drame dont elle garde le secret depuis tant d’années !
En parallèle, l’arrivée de Lucy dans la ferme familiale suite à une déception amoureuse et professionnelle, va faire ressurgir les souvenirs de Maggie, 70 ans en arrière.
J’ai également beaucoup été touchée par le personnage d’Alice. Elle n’y joue pas un rôle principal mais son « come-back » et ses remords tardifs m’ont émue. Pourra-t-elle réparer ses erreurs après 70 ans ?

La Ferme du bout du Monde est une histoire d’amour émouvante, un roman touchant qui fait prendre conscience à quel point nos choix, qui semblent parfois anodins, peuvent complètement impacter notre vie.

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir cette pépite que j’ai quitté avec regret et, qui sait, que vous le glisserez dans votre valise si vous partez en vacances ! Quoi qu’il en soit, préparez-vous à voyager en Cornouailles.

Merci aux éditions Préludes pour cette jolie découverte !

 

 

 

 

Laisser un commentaire